Mardi, 25 Septembre 2018
David Ramard, un parrain bien connu Imprimer Envoyer

J-1. Nous en sommes à plus de 210 inscrits sur cette édition 2018 du Corpopétrulis. Une belle satisfaction pour Jean-Marie Baranger, le chef d’orchestre de cette manifestation sportive. A 24 h du grand rendez-vous, il est désormais grand temps de vous parler du parrain de demain soir, David Ramard.

 

Et dire que ce nom, David Ramard, ne parlera pas ou presque pas aux jeunes coureurs de l’agglo tourangelle. Trop jeunes ! Pourtant, pourtant... celui qui est désormais en catégorie Master (40 ans depuis le début de l’année ! mais pas vraiment Master puisqu’il ne court plus) était tout simplement le meilleur Marathonien Français il y a une douzaine d’années (2h10 à Paris !!!). Et surtout, surtout, ne pas oublier que son 1er club était celui de l’US Saint-Pierre.

Dominique Jeanneau aurait beaucoup de choses à raconter sur David, il le fera sans doute demain soir lors du meeting. L’anecdote concernant ses débuts en course à pied vaut le détour ! Alors on vous laisse avec la biographie de David qui circule toujours sur Internet.

Ce serait pas le numéro d'un célèbre basketteur le 23 ???

David est entré en contact avec l'athlétisme d'une étrange façon, à 17 ans, en 1995, en sortant d'une discothèque. «J'étais avec un ami et nous sommes sortis d'une boîte de nuit très tard, raconte-t-il. Le lendemain, il devait aller s'entraîner mais n'était pas franchement motivé. Je lui ai proposé de venir avec lui. Le lendemain, à 10h00, j'étais en bas de son immeuble. Nous sommes partis pour un footing d'une heure et je me suis accroché jusqu'à la fin». Quinze jours plus tard, il gagné une course de 5 kilomètres avant de s'aligner aux 10 km de Tours, sa ville. Avant de devenir avaleur de bitume, David jouait au football trois à quatre heures par jour avec des amis de son quartier. Il travaille à La Poste, au service courrier de la direction d'Indre-et-Loire, où il bénéficie d'un contrat de sportif de haut niveau avec des horaires aménagés. Il est passionné par la pêche, notamment la pêche à la truite. Pour la truite, ses appâts favoris sont les sauterelles et les taignes, des petits vers... Sa prise la plus impressionnante est un sandre de 72 cm de long! Petit dormeur, David a aussi un faible pour les sorties nocturnes en discothèque. Il est le père d'une fille prénommée Carla. Le ragga est son style de musique favori. En tant qu'athlète, il garde un souvenir très fort de sa première participation à un marathon, celui de Paris en 2005 où il a réalisé un excellent chrono de 2h13'40. « J'y ai vécu des émotions extraordinaires, dit-il, je n'ai pas senti le mur au 30e kilomètre, au contraire. Je me sentais bien, comme sur un nuage».

Sous le maillot de l'Equipe de France, la classe !

Le 9 avril 2006 : David Ramard s'est offert un beau cadeau pour les 30 ans du marathon de Paris, disputé dans les rues de la capitale. A 28 ans, pour son troisième marathon (après Paris l'an passé et son abandon aux Championnats du Monde d'Helsinki), il a abaissé son chrono de 2h13'40 à 2h10'52. Une progression qui lui permet de franchir un nouveau palier sur 42,195 km...

Demain soir, vous aurez l’occasion de demander au parrain du Corpo si tout cela est bien vrai... (Un sandre de 72 cm, vraiment ???)...